Comment expliquer aux élèves les dangers du Net

Au hasard de mes pérégrinations sur le Net, j’ai découvert cette affiche qui explique de manière très claire ce qu’il faut faire ou ne pas faire lorsque l’on cherche des informations sur la toile.

Un bon document de base pour parler aux élèves des pièges et embûches qui peuvent se présenter à eux lorsqu’ils surfent.

image

La Twictée : pistes de réflexion et outils pour débuter

Principes généraux autour de la Twictée …. Quand Twitter se met au service des apprentissage fondamentaux en français, et notamment au service de l’orthographe

Cartable du lutin - La trousse à outils

Qu’est-ce qu’une twictée ?

twictee0

En résumé : la twictée expliquée par les élèves (Journal de classe, Belgique)

Tous les détails dans le Kézako « twictée » de Bruno Mallet

new_0Un autre article détaillé, au sujet de la twictée en FLE (Français Langue Etrangère)

Twictée : la dictée collaborative et active en 140 caractères (VousNousIls l’e-mag de l’Education)

La twictée s’invite dans les classes (Le Figaro)

La twictée, une pratique innovante au service de l’orthographe (Tice74) : présentation de la twictée, et de nombreux éléments utiles pour débuter.

De la dictée à la « twictée » : une vidéo sur le site Le Monde de l’Education

Les étapes de la twictée, en images

Pour se documenter, réfléchir, argumenter…

Voici un panel (non exhaustif) d’articles parus sur la Toile, au sujet de la twictée :

#Twictée Je t’aime… moi non plus : le témoignage d’Anne, twictonaute (Educavox)

twictee1

#Twictée : la dictée en 140 signes, c’est…

View original post 26 mots de plus

paroles d’enfants

Comment peut-on garder intacts l’enthousiasme et l’imagination d’un enfant ?
je m’interroge souvent ces derniers temps sur les élèves décrocheurs, sur le manque de motivation de certains, et ce de plus en plus tôt au collège…

Alors oui, nous professeurs, devons nous interroger sur nos pratiques ….
Comment interesser ces jeunes, comment les interpeller ou les remotiver?
j’ai la conviction que les TICE et le numérique peuvent aider bien sûr,
mais pas seulement.
Je parcours avec intérêt les articles parlant notamment des intelligences multiples, de psychologie positive….
rien de nouveau me direz-vous, mais ce qui m’intéresse c’est comment passer au mieux de la théorie à la pratique, comment améliorer ce qui existe, comment dépasser les blocages, comment créer de nouveaux supports…
un enseignant n’est-il pas avant tout un bricoleur, un testeur de l’impossible, et un funambule de l’innovation?

Je suis pour le pragmatisme… testons, innovons, regardons ce qui marche ou pas……

 » Ce que j’ai appris, je ne le sais plus ; le peu que je sais encore, je l’ai deviné. »
Citation de Chamfort ; Maximes et pensées (1795)

Alors permettez-moi de citer le témoignage d’un jeune américain qui nous parle de ses rêves et de ses projets:

image

“I’ve got lots of ideas for inventions so I’m going to be a millionaire.”
“What sort of inventions?”
“Flying shoes. A Hoverboard. A freeze ray. A robot of Michael Jordan. A robot of me. And a big robot that’s two million feet tall that I can live in. That’s it for now.” 
tiré du site
http://www.humansofnewyork.com

Il me donne vraiment envie de continuer à avancer, et ce même si c’est en tatonnant.

Les téléphones portables ont-ils leur place dans la classe ?

Ce débat n’est pas nouveau, et est  sans doute appelé à s’intensifier dans le future.

La plupart des établissements scolaires ont interdit leur utilisation en classe, et parfois meme dans la cour de récréation. Et une récente étude publié dans une revue anglaise n’est pas faite pour améliorer les choses.cell phone

En effet, celle-ci affirme que les écoles ayant banni entièrement l’utilisation des téléphones portables dans leur murs,  ont vu une augmentation de 6% de la productivité de leurs élèves.

Ceci équivaudrait à 1 heure d’enseignement par semaine, soit près de 5 jours de cours par an en plus !

Le camps adverse plaide plutôt pour une utilisation réfléchie, avec à la clef la possibilité de responsabiliser les élèves, et de les rendre plus autonomes dans leurs apprentissages.

Cette idée fait également écho au concept de BYOD (« Bring you own Device »).

En gros il s’agit d’autoriser, voir de demander à chaque élève, chaque étudiant,d’amener avec lui en classe, son propre ordinateur, sa propre tablette, voir son smartphone .

Ce concept permettrait entre autre de palier aux différentes incivilites et casse de matériels : On est toujours beaucoup plus attentif à ce qui nous appartient .

J’avoue que certaines utilisations pourraient être intéressantes:

1. Chaque élève fait ses propres recherches sur Google ou sur Wikipedia

2. Réaliser et publier des videos sur un blog, ou un compte Youtube dédié à la classe

3. Créer un portfolio numérique

4. Utiliser des applications de lecture comme kindle, etc…

cell phone classroom

Pourtant, certains obstacles à la presence des telephones portables à l’école ne doivent pas être sous-estimés: La gestion de classe peut s’avérer plus difficile, les risques de vol existent, et Quid de la protection de la vie privée?

Le débat est loin d’être terminé.

Affaire à suivre.

Numérique pour bébé: let’s slow down!

A quel age peut-on réellement introduire le numérique dans le monde éducatif?

image

looks away...

enfant-bas-age-avec-tablette-tactile

Le numérique a fait l’effet d’une déferlante dans le monde éducatif, et sur les comportements vis-à-vis des nouveaux outils, principalement dans le monde occidental.  Instrument révolutionnaire, c’est un tremplin pour le progrès, un médiateur extraordinaire pour les échanges et partages de savoirs, un média à la fois ludique et pédagogique. Les tablettes, ordinateurs et iPhone se sont infiltrés dans 62% des foyers français, séduisant les parents, qui initient leurs enfants sur la base de ces instruments. Mais sommes-nous certains d’en avoir la maitrise complète ?

Tablettes et ordinateurs ont envahis les espaces bibliothécaires, les écoles et autres centres d’éducation. Alors que les experts scientifiques n’ont pas terminés d’estimer les risques potentiels de ces médias sur la santé  notamment chez les tout-petits, les éducateurs se les sont déjà largement appropriés. Mais sait-on seulement si l’enfant en a besoin pour se développer ?

Le cerveau d’un enfant est très structuré à la naissance. On…

View original post 459 mots de plus

Le Numérique à l’université :mise en perspective

Un point de vue intéressant sur le développement du numérique dans l’enseignement supérieur, et notamment à l’université.

Là aussi les résistances existent, et notre systéme universitaire basé sur la massification des enseignements, surtout les 2 premières années, ne facilite pas les choses.

http://orientation.blog.lemonde.fr/2015/06/01/numerique-comment-luniversite-doit-evoluer/

image